Les gens sont déçus parfois de ne pas pouvoir trouver nos bières dans un magasin près de chez eux. Notre permis (brasseur artisan, différent de celui de micro-brasserie), ne nous permet pas de vendre nos bières ailleurs qu’au 408 boulevard Manseau à Joliette. MAIS, pour le consommateur c’est là le seul inconvénient, pour tout le reste ce n’est que des points positifs.

1. Fraîcheur. Quelle est la différence entre une tablette au soleil dans un magasin louche et l’environnement frais, sombre et contrôlé des caves d’une brasserie? Réponse: un monde de différence! Le contrôle de A à Z qu’un brasseur artisan peut avoir sur ces bières vous assure fraîcheur, qualité et conditions de garde idéales si besoin est.

2. Variété. La grosseur modeste de nos équipements nous permet de brasser plusieurs bières différentes tant selon les inspirations, les saisons ou selon la disponibilité d’ingrédients plus rares. Une grosse brasserie peut difficilement faire cela, les coûts reliés au brassage d’une nouvelle bière bière étant souvent faramineux.

3. Proximité avec l’artisan. Les proprios de l’Albion par exemple ne sont pas des riches à cravates qui comptent leurs millions dans leur château de l’Ile des Soeurs! Ce sont deux jeunes entrepreneurs du coin qui aiment partager leur passion avec le public qui prend la peine de se déplacer pour venir goûter nos bières. C’est un commerce très humain.

4. Possibilité de brasser de véritables monstres! Qu’ont en commun l’Arctic Ale, l’Imperial Russian Stout 1848, la Cuvée Charles Barleywine et (SCOOP!) la Cuvée Éliane Barleywine? Ce sont des monstres de malt et de houblons. Tellement qu’une brasserie plus grosse (oui, oui, même une microbrasserie) pourrait difficilement brasser des bières semblables et les vendre à un prix raisonnable. On offre ces bières là surtout par passion, car un verre d’Arctic Ale contient 4 fois plus d’ingrédients qu’une Chiniquy et nécessite un temps de maturation environ 10 fois plus long! À 6.50$ le verre, c’est tout un deal!

groupe terrasse

Une brasserie artisanale ne serait rien sans les gens qui y travaillent!

Enfin, la mission d’une brasserie artisanale c’est aussi de servir des bières dans leur milieu naturel qui ont été dorlotées du début à la fin (du moulin à grains jusqu’au verre), par le brasseur. Donc message à ceux qui nous demandent « quand est-ce que vous allez commercialisez (lire embouteiller et vendre ailleurs) vos bières? », réponse; pas demain la veille! Il nous manque quelques millions d’abord et aussi, nous avons pour but de continuer à être un acteur important dans la vie sociale de notre région pour un bon bout encore. En plus, si toutes les bières n’étaient disponibles qu’en magasin, pourquoi sortirait-on de chez soi?! 😉

P.S: Vous êtes en visite dans une région X et vous cherchez une brasserie artisanale? Consultez ce site! http://www.jpbarbo.com/?cat=4

Publicités