Signification du nom 

Le vrai service à l'anglaise

Le vrai service à l’anglaise

L’Albion. Plusieurs ne connaissent pas nécessairement la signification de ce mot. C’est en fait, comme la Nouvelle-France pour le Québec et la Gaule pour la France, l’ancien nom de l’Angleterre. Nous avons choisis ce nom pour notre brasserie et notre bière non pas parce que nous sommes des anglophiles finis, mais bien parce que nous nous spécialisons en bières brassées selon la tradition britannique. Utilisé déjà au 6ème siècle avant Jesus-Christ, ce nom est encore utilisé de nos jours comme surnom pour l’île d’Angleterre et plus de 80 pubs anglais s’appelle « The Albion ».

Style de bière

Au niveau du style, « bitter » se traduit bien par amer, mais cela en dit très peu sur la bière elle-même. Toutes les bitters ne sont pas nécessairement très amères. Cette dénomination est apparue dans les pubs autour de 1830 pour différencier ce type de bière plus corsées et amères que les anciennes ales, plus sucrées et souvent moins sèches. Le nom est en quelque sorte resté, bien que la bière «bitter » ait plusieurs fois changer de visage en (plus de 150 ans). Au niveau des bitters d’aujourd’hui,elle se situent à tout les niveaux du spectre d’amertume, de douce à tranchante. Notre Albion se situe plus au milieu, son amertume est délicate mais présente, tout en étant accompagnée d’un corps assez malté. Sa couleur d’or jaune est aussi typique, puisque les bitters modernes vont de blond pâle à presque brune.

Inspiration

Nous avons principalement tiré notre inspiration de 2 bières que nous respectons beaucoup pour concevoir l’Albion, à savoir la Fuller’s London Pride et la Timothy Taylor’s Landlord. Si jamais vous voyager en Angleterre, ne manquez pas la chance de boire ces 2 classiques surtout si elles sont « cask conditionned ». Mais des dizaines d’autres valent aussi le détour. Presque chaque brasseries en fait au moins une, sinon plus.

Capsule d’Histoire

Les bitters ( la famille des Pale Ales en fait)  apparues autour de 1830 donc,  étaient surtout le breuvage de choix de la classe aisée. Ce type de bière était très à la mode, plus que la Mild Ale qui était l’apanage de la classe ouvrière. La Bass Pale Ale se retrouve même dans un tableau classique « Un bar aux Folies Bergère » d’Édouard Manet (remarquez les bouteilles arborant le triangle rouge). Ce style changea plusieurs fois de visage, surtout avec les 2 grandes guerres mondiales qui forcèrent les brasseurs à ajuster leurs recettes pour tenir compte du rationnement. C’est aussi à cet époque que les brasseurs anglais devinrent les maîtres incontestés du brassage à faible densité (faible taux d’alcool) de bières toutefois pleines de saveurs.

La pale ale de Bass était célèbre mondialement.

La pale ale de Bass était célèbre mondialement.

À qui cette bière s’adresse?

À tous! De mononc Johnny au plus snobs des « beer geeks »! Nous croyons que cette bière est accessible et plaisante pour le buveur typique de « blondes » et qu’elle est suffisamment complexe et sophistiquée pour les passionnés de bières. À tout ceux qui commande automatiquement une « rousse » en pensant que les « blondes » c’est « poche » nous vous suggérons d’essayer l’Albion, vous pourriez être surpris! Et si vous avez la chance de passer quand elle est offerte « cask », ne manquez pas cette chance, car ce genre de bière s’exprime plus que bien de cette façon.

P.S: Un bel article de messieurs les Coureurs des boires concernant notre bière: http://lescoureursdesboires.blogspot.ca/2011/03/la-bitter-dalbion-joliette.html

Publicités